19 mai 2018, 10 h – 11 h 30 et 13 h 30 – 15 h 30

Aider quelqu’un à passer de ce monde à la joie de Dieu : l’accompagnement et le sacrement des malades (4 h) P. Joseph-Simon Dufour

« L’Eglise est consciente que le moment de la mort est toujours accompagné par une densité particulière de sentiments humains : il y a une vie terrestre qui s’accomplit ; la rupture des liens affectifs, de génération, mais aussi de liens sociaux, qui font partie du plus profond de la personne ; il y a dans la conscience du sujet qui meurt et de celui qui l’assiste un conflit entre l’espérance en l’immortalité et l’inconnu, qui trouble également les esprits les plus éclairés. L’Eglise élève sa voix afin que l’on ne porte pas offense aux mourants, mais que l’on se consacre avec une sollicitude bienveillante à les accompagner, tandis qu’ils s’apprêtent à franchir le seuil du temps pour s’introduire dans l’éternité ». Jean-Paul II, 27 février 1999.